A quel public s’adressent les soins à domicile ?

Le secteur d’activité des soins à domicile connaissent un vrai boum ces dernières années. En fait, ceci ne peut être une surprise si l’on considère le vieillissement des populations dans le monde occidental. Car allongement de la durée de vie ne rime pas forcément avec bonne santé physique ou mentale jusqu’à la fin de sa vie. D’un autre côté, les services publics s’étant soumis à la norme financière, les hôpitaux ne peuvent décemment plus recevoir tous les patients, et préconisent le placement dans des institutions spécialisées, en fonction des maladies développées, rentabilité oblige. Même si parler de rentabilité lorsque l’on évoque la santé paraît être un non sens, c’est pourtant désormais la réalité de notre monde.

Pour autant, tout le monde ne sent pas prêt à renoncer à son mode de vie pour intégrer un institut. Et c’est là qu’interviennent toutes les offres de soins à domicile.

Pour les personnes dépendantes.

soins cognitive pour personne avec alzheimerIl est évident qu’il devient plus compliqué, l’âge n’aidant pas, de rester autonome jusqu’à la fin de sa vie. Et c’est d’autant plus le cas si l’on est atteint d’une maladie ayant une forte propension à augmenter cette dépendance. Dans un cas de maladie d’Alzheimer, ou de maladie de Parkinson, il serait impensable de laisser un senior seul, chez lui. S’il veut rester vivre dans son domicile, un accompagnement est indispensable. Et la famille ne peut pas cumuler son activité professionnelle avec les soins des ses ainés. Les aides soignantes sont donc des suppléantes parfaitement adéquates pour assumer les tâches de la vie quotidienne devenues trop fastidieuses, ou pour prendre soin de l’hygiène des patients. D’autant que, suivant les besoins, elles peuvent tout à fait se rendre disponibles de quelques heures par jour à un suivi complet, 24h/24, jusqu’à la fin de vie.

Pour une post-hospitalisation.

prépose aux beneficiaire avec personne âgéeMais une aide soignante n’est pas obligatoirement vouée à s’occuper de personnes en fin de vie, ousouffrant de maladies graves. Ces dernières interviennent aussi dans le cas de post-hospitalisation. Après une intervention chirurgicale, quelle qu’en soi la raison, il se peut qu’un patient ne puisse se déplacer pendant quelques temps, et qu’il ait besoin d’une assistance momentanée. Qu’il s’agisse de l’aider à se laver, ou à consentir à quelques efforts physiques ou cérébraux, ou tout simplement pour aller chercher les médicaments nécessaires à son traitement, l’aide soignante est présente. Dans certains cas, afin d’habituer le patient à la présence de l’aide soignante chez lui, ou pour que celle-ci prenne ses repères et soit efficiente dès le retour de l’hôpital, elle peut louer ses services dès avant l’intervention à l’hôpital. Ainsi, les choses se passeront plus simplement une fois rentré à la maison.

personne âgée avec un prépose asiatiqueIl est important de ne pas limiter les services de soins à domicile à un simple accompagnement de fin de vie. Car, même si cette tâche demande beaucoup d’humanité et de compassion, il serait trop réducteur de ne considérer que ce point de vue. D’autant plus quand des sociétés comme « Soins à Domicile Montréal » proposent bien plus que le simple fait d’assister une personne vieillissante, en stimulant l’esprit des seniors : https://www.montrealsoinsadomicile.ca/methode-de-stimulation-cognitive.html.

Participez à la discussion

Caregiver and Senior Client Outside Reading

Vous-avez des questions?

Communiquez avec nous des aujourd'hui

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Téléphonez pour une évaluation:
(514) 907-5065

Nos Sites