Le gestion de médicament chez les ainés

Par: Maria Licoudis, Inf. & Gestionnaire des soins

Les ainés âgés de 65 ans et plus sont les plus grands consommateurs de médicaments et en consomment souvent plusieurs types. Quiconque prend soin d'un ainé doit accorder une grande importance au sain usage de ses médicaments et à la prévention d'éventuels effets secondaires indésirables. Malheureusement, les risques de surconsommation et d'interactions médicamenteuses sont communs à cause de la combinaison de grandes quantités de médicaments prescrits par les docteurs et des suppléments et vitamines.

Les ainés ont parfois de la difficulté à respecter leur horaire de prise de médicaments. Les problèmes sont principalement reliés à une prise de trop petites doses, à l'omission de prendre ses médicaments, à la prise de médicaments au mauvais moment et, parfois, au mélange de médicaments avec d'autres suppléments ou médicaments qui ne devraient pas l'être. Il est important d'organiser ses médicaments avec attention et diligence. Une saine gestion des médicaments est encore plus importante chez les ainés. Le déclin de la mémoire, de l'audition, de la vision, de la coordination des yeux et des mains et de la force physique rend les ainés plus à risque de faire des erreurs de médicamentation.

Les membres de la famille et les aides-soignantes jouent un rôle de premier plan pour assurer une prise de médicaments sécuritaire et adéquate.

Les mesures de saine gestion des médicaments sont les suivantes :

Vérifications des antécédents criminels

  1. Prenez les dispositions nécessaires pour permettre à votre pharmacien d'organiser les médicaments dans un distributeur de pilules, aussi appelé un Dispill. Les aides-soignantes peuvent ensuite leur rappeler de prendre leurs médicaments et les aider à le faire conformément aux directives (au bon moment, avec ou sans nourriture, etc.)
  2. comment gérer les médicaments d'ainés
  3. Lisez les étiquettes de la pharmacie et respectez les indications du pharmacien toutes les fois que le médicament est administré. Portez une attention particulière au nom du médicament, l'heure de la prise et toutes autres instructions pertinentes. Lisez les inscriptions en petits caractères et la feuille de renseignements détaillés fournie par le pharmacien.
  4. Assurez-vous d'apporter tous les suppléments et vitamines lorsque vous allez à un rendez-vous chez le docteur. C'est important de le faire parce que la production de certains médicaments pourrait avoir été abandonnée. Assurez-vous aussi de mentionner le poids de votre proche au docteur, car il s'agit d'un facteur qui affecte le dosage nécessaire.
  5. Ayez sous la main une liste à jour et détaillée des médicaments et suppléments administrés accessible en tout temps. Apportez toujours cette liste chez le docteur ou à l'hôpital en cas d'hospitalisation.
  6. Informez-vous au sujet des interactions médicamenteuses et posez des questions au docteur et au pharmacien.
  7. Apprenez par cœur le nom des médicaments, qui les a prescrits, la fréquence d'administration de chacun d'eux, les effets secondaires, les instructions spéciales, le dosage requis et la raison pour laquelle ils ont été prescrits. Écoutez toujours les plaintes de votre proche concernant un médicament. Le métabolisme des personnes âgées fonctionne différemment, les effets secondaires peuvent donc être plus sévères.
  8. Demandez au pharmacien s'il est possible de simplifier le dosage ou l'horaire de prise. Essayez de toujours aller à la même pharmacie de manière à construire une relation de confiance avec le personnel et maintenir une continuité et de pouvoir faire un suivi de votre dossier.
  9. Restez à l'affut des changements physiques et cognitifs. Les chutes, les fractures et la désorientation peuvent être reliées aux effets secondaires.
  10. Les clients atteints d'Alzheimer ou de démence ou encore ceux qui sont immobilisés ne peuvent pas prendre leurs médicaments tout seuls. Si votre proche ne peut pas toujours prendre son médicament lui même, il est possible d'engager une aide-soignante pour aider à administrer les médicaments au bon moment.
  11. Administrez le médicament entier, broyé ou mélangé selon la capacité de votre proche à avaler. Demandez au pharmacien quels médicaments ne peuvent pas être broyés. Gardez toujours une liste de vérification des médicaments et cochez chaque médicament administré.

N'oubliez pas que les ainés sont très vulnérables aux effets secondaires et aux interactions des médicaments. Il faut toujours surveiller les changements sur les plans physiques et cognitifs et les rapporter au docteur afin que la médication soit ajustée en conséquence.

Remarque : Ces renseignements sont offerts à titre informatif seulement. Veuillez toujours vérifier auprès d’un professionnel de la santé.


Participez à la discussion

Nos Sites