Prendre soin d'une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer : un défi de taille

Par: Tim Thomas, propriétaire planifier vos préarrangements funéraie

Prendre soin d'une personne atteinte d'Alzheimer est un des plus grands défis auxquels une personne peut avoir à faire face. Cet article passe en revue les divers aspects des soins à porter à une personne atteinte d'Alzheimer que tous les aidants naturels devraient prendre en considération; des stades reconnaissables de la maladie aux défis de prendre soin d'une personne en étant atteinte, en passant par les trucs pour vous assurer de disposer des outils nécessaires pour aborder une maladie aussi complexe et imprévisible que l'Alzheimer.

Les stades de la maladie d'Alzheimer

Une des choses les plus importantes que vous puissiez faire en tant qu'aidant naturel est de vous fixer des attentes raisonnables. L'Alzheimer est une maladie qui affecte la mémoire, le jugement et la pensée logique de la personne atteinte. Ces symptômes peuvent s'intensifier au fur et à mesure que la maladie progresse et que les facultés de votre proche déclinent. Bien qu'il existe des traitements pour la maladie d'Alzheimer, les docteurs n'arrivent toujours pas à la guérir. L'espérance de vie après un diagnostic d'Alzheimer varie en général de 6 à 8 ans, mais elle peut atteindre 20 ans chez certaines personnes¹.

L'Alzheimer comporte trois stades. Le premier stade est la forme la plus légère, au cours duquel l'ainé commence à avoir des pertes de mémoire occasionnelles ou à oublier où sont ses effets personnels. À ce stade de l'Alzheimer, plusieurs personnes atteintes ont de la difficulté avec les raisonnements plus complexes et présentent des changements de personnalité prolongés. Plusieurs arrivent encore à fonctionner presque normalement.

Au deuxième stade, la maladie est modérée. À ce stade, les premiers symptômes, comme les pertes de mémoire, les changements de personnalité et la confusion s'intensifient. Les aidants naturels doivent désormais aider l'ainé à se diriger dans son environnement, car il pourrait avoir de la difficulté à déterminer où il se trouve et ainsi se mettre en danger sans s'en rendre compte. De plus, c'est à ce stade que plusieurs commencent à confondre leurs proches avec un autre, oublier leur nom ou ne plus les reconnaitre.

Le stade final de l'Alzheimer est la phase de démence sévère. À ce stade, l'adulte ainé n'est plus capable de suivre une conversation ni d'interagir avec son environnement, et a besoin de supervision 24 heures sur 24. En plus des facultés mentales qui déclinent, des troubles physiques causés par la maladie commencent à se manifester. La personne atteinte pourrait avoir de la difficulté à marcher, ses muscles et ses réflexes pourraient réagir anormalement, et elle pourrait finir par être incapable de se nourrir seule.²

Il est essentiel pour un aidant naturel d'être préparé mentalement, de savoir à quoi s'attendre et de résister à la tentation de se culpabiliser de quelques façons que ce soit tandis que la maladie progresse.

Les défis qui attendent les aidants naturels de personnes atteintes d'Alzheimer

Plus la maladie progresse, plus il devient difficile d'appliquer la méthode de pleine conscience pour les aidants naturels de personnes atteintes d'Alzheimer. On regroupe les difficultés de s'occuper d'un proche atteint d'Alzheimer en deux catégories : l'ensemble des difficultés auxquelles l'aidant naturel est confronté sur le plan personnel et celles auxquelles il est confronté en prodiguant les soins à son proche atteint d'Alzheimer.

L'aidant naturel d'une personne atteinte d'Alzheimer pourrait être fortement éprouvé sur le plan financier, émotif et même légal. C'est une expérience terrible pour une personne de ne plus être reconnue par un être aimé après tant d'années passées à ses côtés. Souvenez-vous que cela n'a strictement rien à voir avec vous, ce n'est que la nature de la maladie. C'est sans compter qu'il est difficile d'avoir à débourser d'importantes sommes d'argent en soins pour en arriver à avoir à décider s'il est nécessaire de donner une procuration, et si c'est le cas, quand et à qui.

Les défis auxquels les aidants naturels de personnes atteintes de démence sont très nombreux. Tout d'abord, les facultés de votre proche pourraient fluctuer d'heure en heure ou d'un jour à l'autre. Il ne faut donc pas vous attendre à ce que son comportement soit constant. Lorsqu'une personne âgée entre dans le stade avancé de la maladie d'Alzheimer, il se pourrait que vous ayez à l'aider à aller à la toilette et nettoyer les accidents et les dégâts. Avoir à constamment surveiller un ainé peut aussi devenir une source d'angoisse, car votre proche est sujet à perdre les repères et les facultés cognitives nécessaires pour arriver à revenir à la maison.

Quelques conseils pour vous aider à vous occuper d'une personne atteinte d'Alzheimer

Le meilleur conseil qu'on puisse vous donner lorsque vient le temps de vous occuper d'une personne atteinte de démence est d'avoir de la patience. Formulez des phrases courtes; plus elles contiennent d'informations, plus votre proche risque de devenir confus et plus il lui est difficile de comprendre ce que vous lui dites. Lorsque vous faites la planification de sa journée, essayez, dans la mesure du possible, d'éviter de modifier sa routine.³ Essayez de maintenir son apparence physique comme elle l'était avant que son état de santé ne commence à décliner afin de lui donner un certain sens de normalité. Vous devrez aussi rester pratique et établir vos priorités en fonction de sa santé, puisque les activités les plus simples comme le brossage des dents ou la douche peuvent devenir un défi.

Une chose est certaine, les effets persistants de la maladie sur les aidants seront très difficiles à gérer, particulièrement lorsque la personne atteinte est un membre de la famille. Toutefois, si vous suivez ces conseils et ceux des docteurs, vous et votre famille vivrez l'expérience avec moins de difficultés.

Remarque : Ces renseignements sont offerts à titre informatif seulement. Veuillez toujours vérifier auprès d’un professionnel de la santé.

Source


Participez à la discussion

Nos Sites