Une ligne d’écoute et de soutien pourrait faire toute la différence

Une ligne d’écoute et de soutien pourrait faire toute la différence

Personne ne vit un deuil de la même façon. Il est essentiel de trouver la source de soutien dont vous avez besoin pour vivre sainement votre deuil.

familie qui marche de hors

Perdre un proche est l'une des expériences humaines les plus difficiles qui soient. Peu importe si une personne décède de façon subite ou après une longue maladie, ceux et celles qui l'ont aimée en souffrent physiquement et mentalement.

La façon dont chaque personne vit un deuil est aussi unique que ses empreintes digitales. Il n'y a pas de « bonne » manière de vivre un deuil. Certaines personnes restent endeuillées quelques semaines, d'autres pendant des mois, voire même des années. Les étapes du deuil ne sont pas linéaires, ni prédéterminées dans le temps. Il est commun de passer et repasser par la colère, l'acceptation et la dépression. Il est important de parler de vos émotions à quelqu'un.

« Dans notre culture, nous n'aimons pas exprimer nos émotions. Nous ne prenons pas le temps de vraiment parler de nos émotions profondes » a déclaré Charles Nechtem dont la compagnie Charles Nechtem Associates offre un service de consultation aux personnes ayant perdu un proche par l'entremise du service d'écoute et de soutien par téléphone Compassion Réseau Dignité. « Les personnes endeuillées ont souvent l'impression d'être un fardeau pour leurs amis et leurs parents. Il leur arrive de parler de leur souffrance au passage, mais elles passent rapidement au prochain sujet. »

Selon Nechtem, le problème pour les personnes qui souffrent profondément, c'est que ce genre de situation finit par avoir raison d'elles et entrainer des problèmes de santé physique et mentale. « Il n'y a pas de touche Supprimer ou Redémarrer, dit-il. On ne peut pas non plus ignorer ses sentiments sans en subir les conséquences. Il faut trouver des façons positives de s'en sortir. »

Les aidants naturels sont tout particulièrement à risque de vivre beaucoup de détresse.

Anne Richie*, une Montréalaise, en sait quelque chose. Elle était très proche de sa mère âgée lorsque cette dernière s'est éteinte il y a quelques années. « Je croyais que je m'en sortirais, confit-elle. Mais plus le temps passait, plus je sombrais dans la dépression. Ma mère était ma meilleure amie et je refusais de faire quoi que ce soit avec qui que ce soit d'autre. »

Richie affirme qu'elle était non seulement consumée par la peine, mais aussi par la colère. Elle s'est soudainement souvenue d'une carte que lui avait remise le directeur funéraire Réseau Dignité qui avait organisé les funérailles de sa mère. Richie a appelé la ligne Compassion pour la première fois à 3 heures du matin. Elle a retéléphoné 7 autres fois dans les semaines qui ont suivi.

« C'était un cadeau du ciel, confie Richie. Je n'avais personne vers qui me tourner. Liz, ma conseillère, m'a aidée à comprendre ma douleur et m'a fait comprendre que je n'étais pas seule. Elle m'a graduellement aidée à voir les choses autrement et j'ai réussi à transformer ma colère en gratitude. »

Tous les appels reçus à la ligne Compassion, peu importe l'heure et le jour, reçoivent une réponse en trois sonneries ou moins. Les appels sont pris par des praticiens titulaires d'une maitrise ou d'un doctorat qui comptent au moins cinq ans d'expérience en consultation psychologique. Nechtem répond souvent lui-même au téléphone et se souvient d'avoir récemment pris un appel provenant d'une aidante naturelle qui venait de perdre un grand-parent âgé de 103 ans. Elle vivait une grande perte, mais continuait de s'occuper de ses parents octogénaires.

« Elle était épuisée, se souvient Nechtem. Elle avait besoin d'une pause, mais elle avait peur de laisser ses parents seuls, même l'espace d'un weekend. Elle était persuadée de devoir rester à leur côté en tout temps pour assurer leur bienêtre. On croit avoir le contrôle, mais en réalité, on ne l'a pas. » Un solide réseau de soutien peut toutefois contribuer à apaiser la souffrance.

À titre de plus grand fournisseur de services funéraires, de crémations et de cimetière en Amérique du Nord, le Réseau Dignité a aidé des centaines de milliers de familles à honorer et célébrer le dernier passage de leurs proches. Il va sans dire que les professionnels de la compagnie texane sont des experts en matière d'aide et de soutien aux personnes endeuillées.

« Certaines personnes n'ont pas facilement accès à des services de santé mentale, affirme Nechtem. Mais les psychologues et thérapeutes diplômés de la ligne Compassion sont prêts à recevoir votre appel jour et nuit, sept jours sur sept pour vous aider à faire le point sans délai. »

La ligne d'écoute et de soutien est gratuite pour toutes les familles qui choisissent les services de Réseau Dignité, de même que pour tous les invités qui se présentent au service. Les membres de la famille immédiate (époux, conjoints, parents, enfants, frères et sœurs) peuvent téléphoner aussi souvent qu'ils le désirent pendant les 13 mois suivants la perte de leur proche. Les invités peuvent utiliser le service pendant 3 mois. Les thérapeutes de la ligne Compassion peuvent recommander un thérapeute ou un groupe d'entraide local aux personnes ayant besoin davantage de soutien.

Lorsqu'un être aimé meurt, il est normal de se sentir confus, d'être en état de choc et de déni. Mais la peine refoulée peut causer de la fatigue extrême, des crises de larmes, des cauchemars, de l'anxiété et la dépression. Le jour du service funéraire ou commémoratif, vous vous retrouverez probablement entouré d'amis, de parents, de membres du clergé et d'autres gens pour vous offrir soutien et réconfort. Mais au fil du temps vous pourriez avoir l'impression d'être incompris ou d'être un fardeau.

Si cela se produit, si après quelques semaines ou quelques mois vous commencez à vous sentir à la dérive et seul.e à cause de la perte d'un.e partenaire de vie, si vous avez besoin d'avis en tant que parent ou enfant d'un ainé qui vient de décéder ou si l'inimaginable douleur d'avoir perdu un enfant vous ronge, la ligne d'écoute et de soutien Compassion Réseau Dignité pourrait prendre une importance capitale.

« Avoir quelqu'un à qui parler peut faire toute la différence, déclare Nechtum. Vous n'êtes pas seul. »

Que vous soyez une aide-soignante professionnelle, un ami ou un parent qui vient de perdre un être cher, les fournisseurs Réseau Dignité reconnaissent l'importance du rôle des aides-soignantes et leur offre une multitude de ressources pour les aider à bien remplir leur rôle si important. Pour obtenir davantage de renseignements au sujet de du Réseau Dignité et télécharger notre guide, visitez le http://dignityhca.ca/.

Cet article a été rédigé par Soins à Domicile en collaboration avec DignitéMD, le plus grand réseau de fournisseurs de services funéraires, de crémation et de cimetières au Canada. Les conseillers de Dignité sont des professionnels formés qui peuvent être une ressource de soutien essentielle pour vous et votre famille. Forts de plusieurs années d'expérience, ils sont en mesure de vous expliquer toutes les options possibles et de vous aider à prendre des décisions éclairées. Ils peuvent aussi vous guider étape par étape tout au long du processus de vos préarrangements de votre service funéraire ou de crémation.


Participez à la discussion