Au secours! Comment parler à mes parents des soins à domicile

Il est 17h30, vous venez de quitter le bureau et vous savez que votre journée n’est pas terminée. Vous avez même beaucoup de pain sur la planche. Les enfants ont des pratiques de baseball et de soccer, ils vont avoir besoin d’aide pour faire leurs devoirs, les vêtements d’éducation physique doivent être lavés et vous n’avez rien prévu pour le souper. Vous en êtes à passer en revue le contenu du frigo quand le téléphone se met à sonner.
Par Soins à Domicile - Avril 01, 2019

Soins à Domicile Montréal est la seule agence de soins à domicile abordant le processus de vieillissement de façon novatrice et scientifique. Partout, nous établissons de nouveaux standards en matière de soins aux ainés. Dans “Carnets de Soins”, nous vous présentons des Canadiens qui nous livrent leur émouvant témoignage sur leur réalité de proche aidant auprès d’une personne atteinte de démence.

C’est maman. Papa a un rendez-vous demain matin et elle vous demande de l’y conduire. Et pourriez-vous passer avant de rentrer à la maison? Ils ont appuyé sur le mauvais bouton de la télécommande et ne savent pas comment l’arranger. La télévision est pleine de “neige” et votre père ne peut pas manquer le grand match de ce soir. Vous auriez besoin d’une heure de plus dans votre journée, mais vous téléphonez tout de même à la maison pour avertir votre famille que vous serez en retard, puis vous prenez la direction de la maison de vos parents.

Bien sûr que cela vous fait plaisir de les aider, ce sont vos parents! Ils vous ont tout donné et ont tout fait pour vous lorsque vous en aviez besoin, mais vous devez accourir à leur rescousse de plus en plus souvent. Vous leur avez suggéré plusieurs fois d’aller chercher de l’aide additionnelle, mais ils restent sur leur position. Ils se disent « corrects » et disent « très bien s’organiser tout seul », mais vous savez que ce n’est pas le cas. Mais pourquoi refusent-ils l’aide?

On ne peut pas nier que les soins à domiciles privés viennent avec un engagement financier, mais étonnamment, ce n’est généralement pas une des principales raisons qui poussent les parents à refuser l’aide. S’ils en ont les moyens et en ont besoin, pourquoi refusent-ils?

Les parents qui perdent leur autonomie peuvent avoir de la difficulté à accepter leur nouveau « rôle ». Ils ont toujours été ceux qui devaient prendre soin de leur famille et maintenant ils ne le peuvent plus. Devoir accepter de l’aide après une vie d’indépendance et d’autonomie, c’est une pilule dure à avaler. L’orgueil, la frustration et l’embarras viennent voiler le vrai problème : ils ont besoin d’aide.

La peur de l’inconnu et de la perte de contrôle pourraient aussi être en cause. Il se pourrait qu’ils soient réticents à l’idée de laisser entrer un inconnu dans leur maison qui chamboulerait leurs habitudes. Que ferait cette personne dans leur maison? Comment saurait-elle de quelle façon vos parents aiment que les choses soient faites? Est-ce qu’elle s’incrusterait et prendrait le contrôle de la maisonnée? Ce sont toutes des questions légitimes qui font en sorte que vos parents pourraient hésiter à envisager des soins à domicile.

Il existe des stratégies pour tenter de réfuter les nombreux arguments avancés par vos parents.

La première étape consiste à organiser une réunion de famille. Commenter ici et là que vos parents ont besoin d’aide ne suffit pas. Avec l’aide de vos frères et sœurs, prévoyez un moment autour d’une tasse de café pour avoir une vraie conversation sur l’état des choses et pourquoi cela vous préoccupe. Attendez-vous à rencontrer de la résistance, ce ne sera pas une conversation facile. Soyez honnête! Souvenez-vous que ce sont vos parents. C’est dans leur nature de prendre soin de vous et de vouloir vous aider, faites jouer cette réalité en votre faveur! Dites-leur que vous êtes inquiet et que cela vous aiderait beaucoup s’il acceptait de l’aide. En adoptant cette approche, vous changez le point de mire; il ne s’agit plus de les aider, mais bien de vous aider.

Rappelez à vos parents que les soins à domicile ne visent pas à les priver de leur autonomie, mais bien à améliorer leur qualité de vie. Rappelez-leur toutes les activités qu’ils ne peuvent plus faire. Peut-être votre mère aimait-elle aller à son club de tricot, mais depuis que votre père ne peut plus conduire, elle n’a plus les moyens de s’y rendre. Peut-être votre père aimerait-il aller jouer au golf, mais il se sent coupable de laisser votre mère toute seule à la maison pour la journée. La présence d’une aide à domicile peut aider à gérer ces situations!

Même si ces arguments semblent solides, ne vous attendez pas à ce que vos parents les acceptent aussi facilement. L’important, c’est que vous aurez planté une graine dans leur esprit. Laissez l’idée faire son chemin et laissez-les en discuter ensemble. La décision doit venir d’eux…et elle viendra.

Une fois la porte ouverte et le dialogue amorcé, vous devrez faire vos devoirs et trouver une agence de soins à domicile qui satisfasse aux besoins de vos parents et qui reconnaisse la validité de vos appréhensions. Ce n’est pas le temps de s’assoir sur vos lauriers! L’agence de soins à domicile que vous choisirez doit prendre le temps de venir vous rencontrer, vous et vos parents, comprendre vos préoccupations et choisir l’aide-soignante qui peut répondre à leurs besoins.

Soyez assuré qu’avec le temps, la patience et la bonne approche, vos parents accepteront une solution qui convient à tout le monde.

Partager cet article